Ambassadeur Cultural Care: « Buddies, mes conseils clés! »

Après plus d’un an en tant qu’au pair, j’ai été contacté afin de devenir ambassadeur de Cultural Care. Être ambassadeur c’est plus que de simples post sur Facebook, Instagram ou de partager tes voyages. Ambassadeur c’est être un pilier pour les futurs aux pairs, leur apporter du soutien, des réponses et du stress en moins. Depuis que je partage mon histoire, je reçois beaucoup de questions sur la vie d’au pair. Parler du bon et faire rêver c’est bien. Mais rassurer, prévenir et conseiller c’est mieux.

En tant qu’ambassadeur et dans l’idée de partager au maximum avec mes « buddies » je te mets ici mes conseils clés pour réussir au mieux ton année en tant qu’au pair !

La liste est non-exhaustive mais a été établi en fonction des questions qui me sont revenues le plus souvent.

 

LE DÉPART…

  • Niveau de langue

Pour être clair avec toi et suite à tous les questionnements concernant vos niveaux d’anglais, saches que je suis partie avec un niveau d’anglais des plus bas. Pour faire simple mon niveau d’études en 2015 était de niveau BAC+4. Lorsque j’ai passé l’entretien de Cultural Care, ils m’ont « noté » un niveau d’anglais de Terminale. De quoi se débrouiller mais mes phrases étaient remplis de fautes (grammaire, vocabulaire etc.). Ne te fies donc pas aux autres, parts juste en aillant confiance en ce que tu sais déjà et ton niveau progressera au fil du temps ! L’immersion sera ton meilleur allié.

  • Check-list du départ

Y-a-t-il des choses plus importantes que d’autres à penser ? A vrai dire pas vraiment. Le plus important : tes papiers d’identités. Pense aussi à faire des photocopies de tous tes papiers et d’en laisser une copie chez toi et une copie que tu laisseras dans un coin bien gardé chez ta famille d’accueil. N’oublie pas argent liquide, carte bleue et pour le reste … tout se rachète au pire!

  • La/les valises – Que prendre ?

De là en vient donc la question de « quoi prendre dans ma valise ? ». Tout dépendra de ta destination. Est ou Ouest, Nord ou Sud, tiens compte de la température à l’année d’où tu vivras. Je te conseille de prendre le nécessaire pour être à l’aise dans tes baskets surtout si tu travailles avec des enfants en bas âge. On va pas se mentir, l’outfit de l’au pair c’est jogging all day long ;).

 

AUX USA…

  • L’adaptation

Et Laura as-tu réussi à t’adapter à la vie américaine ? A la culture ? La langue ? L’éducation ? Le début n’a pas été simple pour moi mais si tu te sens bien là où tu es tout le reste s’en découlera. Il va te falloir trouver la balance entre famille et temps libre. À partir de là tout se joue également sur la COMMUNICATION. Oublie la culture Française et la gène par rapport à tel ou tel sujet. La culture américaine en est totalement différente. Parle de tous, pose des questions, rien n’est inutile ou bête. La famille appréciera bien mieux tes efforts que ton silence.

  • Rencontrer des gens

De mon côté, les Français n’étaient pas présents. Beaucoup sont vers Washington DC, Bethesda, Arlington etc. Ce qui m’a obligé à rencontrer des personnes d’autres Pays ! Au final je pense que cela m’aura été plus que bénéfique car mon anglais a pu progresser plus rapidement. N’hésite pas à parler en amont à d’autres aux pairs autour de toi. Prends contact quelques mois avant de partir avec ta LCC (si elle ne l’a pas déjà fait) et demandes la liste des aux pairs de ton groupe. Prends les devants et prends contact avec certain(es) d’entre eux ! Ça t’aidera vachement à ton arrivée. Même si c’était virtuel je me suis sentie entourée dès mon arrivée dans le groupe. Ensuite, essaye de passer du temps dehors, va à des Meetups, inscris-toi dans une salle de sport ; rencontre les amis de tes amis, etc. Bref fais comme-ci tu étais dans ton propre Pays ! Ose et sois toi même. 🙂

 

LA VIE D’AU PAIR ?

  • Temps libre et occupations ?

Ton temps libre dépendra de ton emplois du temps et de l’âge de tes enfants. Les activités sont multiples pour occuper le temps si tu as la journée pourtoi (de 8h15 à 15h15, par exemple). Inscris-toi à une salle de sport, rencontre tes voisins et apprend à connaître ceux qui t’entoure, va prendre un café, organise un déjeuner, inscris-toi pour un semestre dans une Université … Rends-toi sur Meetup pour trouver toutes les activités aux alentours qui sont, le plus souvent, gratuit !

  • Balance entre vie de famille et amis

Je reviens sur le point cité au dessus : LA BALANCE. Je pense que ce point est le plus important pendant ton année. Il faut savoir passer du temps avec la famille (qui vous accueille, vous ouvre ses portes, leur vie pour un an) et passer le reste du temps avec les amis. N’hésite pas à proposer des activités à faire avec la famille si leur emplois du temps n’est pas trop complet. Des événements familiaux à venir ? N’hésites surtout pas à t’investir. Ta relation deviendra plus que simple employeur/travailleur.

  • Économies ?

Alors oui, au pair, nous sommes nourrit, logis, blanchis mais il n’est parfois pas évident de se faire plaisir ET de voyager. On me demande souvent comment ai-je réussi à voyager autant. Et il n’y a malheureusement pas de secret ! J’ai arrêté le shopping, les restos et je planifie mes voyages à l’avance. Plus tu réserves ton vol / hébergement à l’avance, plus d’économies tu feras. Mais entre temps comment mettre un peu de côté ? Imprévus, plaisirs, taxes… sont des choses auxquelles il faut aussi penser. Disons que tu reçois $200 par semaine. Je te conseille de mettre $20 de côté. Ça parait peu mais calcule tes $20 x 4 (semaines)= $80 pour ton mois prochain ! Ça peut te payer 2 à 3 nuits en auberge par exemple. Ce sera toujours par des petites économies que tu réussiras à mieux t’organiser dans le futur !

 

J’espère que ces petits conseils t’aideront à partir serein(e) et n’hésite pas à me contacter si besoin!

Bonne chance dans cette aventure 🙂

 

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *