« Génération vagabond » [LETTRE]

Laura tu arrives sur tes 25 ans, il faudrait peut-être penser à te poser, non? 

Génération vagabond. Tu connais?

Cette question revient souvent en ce moment. Bah oui parce-que la société nous fait grandir dans une bulle du métro – boulot – dodo et j’en passe. Voyager est pour beaucoup un luxe ou encore vu comme un échappatoire. Mais le voyage est bien plus qu’un simple rêve qui sommeille en chacun de nous. Quand tu y goûtes, tu ne peux plus t’arrêter. On nous dit « les voyages forment la jeunesse ». Je suis d’accord. Le voyage m’a formé. J’ai grandi, j’ai appris, j’ai vu, je suis tombée et relevée. S’expatrier rime avec « tout changer ». Nouvelle culture, nouveau pays, nouvelle langue et nouveaux challenges. Avant, j’étais mal dans ma peau et confrontée à une société qui faisait de moi ce qu’elle voulait. Aujourd’hui je suis libre. Libre de faire mes propres choix, de partir et de revenir. Car partir peut être compliqué mais tu sais que revenir est toujours possible. Alors tu te mets ça au fond de la tête et tu oses. Tu pars, tu deviens vagabond. 

Génération vagabond est plus que le simple voyage de vacances. Génération vagabond c’est sac à dos, des rencontres, des voyages solos… 

Et puis, personnellement, c’est une façon de me retrouver livrer à moi même. Tu fais face et tu te découvres.

Si tu m’avais dis qu’un jour j’aurais accomplis ça je t’aurais ris au nez. 

La société d’aujourd’hui nous enferme et nous fait grandir dans des stéréotypes de vies qui parfois ne correspondent pas à certains. Et ça tu le réalises quand tu pars et que tu vois ce que le monde a à offrir. Partout où tu iras tout sera différent. Tu en apprendras plus sur toi-même, plus sur les autres et tu aborderas un nouveau mode de vie. 

Aujourd’hui je sais que la France me manque. Mes proches me manquent. Je sais aussi que le retour me fait peur mais un retour il doit y en avoir. 

Alors je me tâte à repartir à l’aventure. À aller explorer ailleurs, voir si l’herbe se fait plus verte de l’autre côté de l’Atlantique. Après tout ça te coûtes quoi d’essayer? Là est toute la question. ESSAYER. Et puis quoi? Tu te relèveras même si ça ne marche pas! Tu apprendras encore plus et tu sauras comment faire pour une prochaine fois. Accroches toi à tes rêves. Accroches toi à tes envies. Parfois ça met du temps à accomplir ce que l’on souhaite mais lorsque l’on atteint son but la jouissance en est décuplée. 

Génération vagabond c’est aussi être qui tu es et ne pas vouloir être quelqu’un que tu n’es pas. J’ai toujours voulu me montrer plus extravertie et être « comme tout le monde ». Mais à quoi ça sert? Et puis c’est quoi « tout le monde »?. Le naturel reviendra toujours au gallop. Sois toi même. Avances avec tes peurs, tes savoirs, tes pensées. Il suffit d’apprendre à mêler le TOI et les autres. Chacun de nous est sur terre pour accomplir quelque chose. Chaque personnalité vaut la peine. C’est comme ça que tu grandis et que tu VIS. 

L’aventure m’a fait grandir. L’aventure m’a fait vivre. Génération vagabond, c’est nous tous. Nous qui changeons, qui découvrons autre chose que la conformité à laquelle nous sommes confrontés.

Oses. Avances. Envoles toi vers l’aventure, le voyage qui te fais rêver. Le temps passe à une vitesse folle. Prends le temps de vivre ce que tu VEUX vivre.

 

You may also like

2 commentaires

  1. Quand je repense à notre « année ISEFAC » j’aime ta façon de penser. Il y’a eu un tel changement chez toi. C’est agréable a voir et un plaisir de te lire. J’ai hâte que tu reviennes chez nous afin que l’on puisse se revoir et que tu me racontes plus en détail ton expériences. Un jour mon heure viendra de faire la même chose.

    Je t’embrasse
    Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *